Le sel, un aliment naturel vital

Chimie Naturelle - oeuf

Le sel, un aliment indispensable à notre corps

Contrairement aux discours tenus aujourd’hui sur les effets néfastes du sel sur la santé, cet aliment reste l’un des plus essentiels à notre corps. Pourtant, ce condiment disparaît de plus en plus de nos tables, alors qu’il était encore récemment mis à disposition de chacun durant le repas.

Chaque être humain n’a biologiquement pas le même niveau de « tempérament salé ». C’est pour cela qu’il y a encore quelques années, chacun pouvait naturellement agrémenter et saler ses plats à sa convenance, grâce au « sel de table ».
Aujourd’hui, la salière et la poivrière ont presque totalement disparu des tables. La quantité de sel est donc décidée uniquement par celui ou celle qui prépare le repas familial. Pour autant, cette quantité n’est pas toujours compatible avec l’ensemble des convives.
Dans une logique générale actuelle où le sel est considéré comme un danger pour la santé, le cuisinier ou la cuisinière ont donc tendance à limiter la quantité de sel utilisée lors de la préparation des plats..
Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi.
Selon Jules-Auguste Béclard, médecin et doyen de la faculté de médecine de Paris (1886) dans son traité élémentaire de la physiologie : « Parmi les condiments dont l’homme fait usage dans son alimentation, le sel marin (chlorure de sodium) tient le premier rang. L’homme en consomme en moyenne 12 grammes par jour dans ses aliments et boissons et il ajoute environ, par la préparation culinaire, de 8 à 15 grammes de sel en nature…»

La symbolique universelle du sel à travers les siècles

En s’intéressant à la symbolique du sel à travers les siècles, on découvre que bien avant l’or, l’argent ou les pierres précieuses, le sel est l’objet de commerce ancestral par excellence, partout sur la planète. Il était associé à la richesse, au pouvoir,  aux mythes et utilisé par la magie et les religions.
Élément primordial pour la conservation des aliments, le sel, comme le feu, a joué un rôle incontournable dans l’établissement des structures primitives.
Il a été et est toujours un composant nutritif indispensable pour le bétail puisque nous pouvons voir des blocs de sel dans les pâturages.
Le sel a même servi de monnaie, il était imposable et parfois même utilisé comme salaire. Aujourd’hui, sel est encore aujourd’hui une nécessité alimentaire, même si toutes ses autres « attributions » sont abolies ou presque.

Le paradoxe de la composition chimique du sel

La composition chimique du sel est constituée de chlore et de sodium. Ces deux éléments pris indépendamment, sont pourtant des substances mortelles :
Formule chimique : NaCl, chlorure de sodium –> du chlore + du sodiumChimie Naturelle - molécule NaCl

  • le chlore seul est acide et mortel
  • le sodium seul est basique et mortel
  • la combinaison chimique naturelle des deux éléments est indispensable à la vie.

La chimie naturelle en réponse aux réactions chimiques causées par le sel

Le sel est présent partout dans le corps humain : le sang, la lymphe, la sueur. Il contribue également à l’électrolytique du corps, puisqu’on sait que les échanges électriques et chimiques sont amplement facilités dans une solution salée.
Le sel absorbé permet donc l’apport essentiel de chlore et de sodium, tous deux indispensables :

  • au fonctionnement de nos cellules (Chlore, sodium et Potassium)
  • à la fabrication de l’acide chlorhydrique de l’estomac pour la digestion (Chlore)
  • à l’élaboration de la bile par le foie et stockée dans la vésicule biliaire
  • au fonctionnement du système nerveux, dont la parole (Sodium et Potassium).

Le sel est aujourd’hui considéré comme une matière ordinaire, utilisée quotidiennement. Ses composants, pris individuellement, peuvent être nocifs, mais leur association offre un aliment bon et indispensable pour la santé.
Face à ce constat, une question nous vient à l’esprit : pourquoi cet aliment est-il, petit à petit, « évincé » de notre alimentation ?
Aucune étude publique ne prouve, à ce jour, sa nocivité.
Peut-être le retrait du sel laisse-t-il la place à un série d’additifs alimentaires comme le glutamate de sodium (nom de code E 621), qui vient agir comme exhausteur de goût.

A expérimenter : contre la digestion lourde et difficile, un coup de fatigue, un foie perturbé ou encombré, une gorge serrée ou nouée… une petite pincée de sel suivie de quelques gorgées d’eau bue lentement, et tout ira mieux ! Vous serez étonné de la rapidité et de l’efficacité du remède.

Dans votre alimentation, préférez le sel marin au sel rose terrestre (gemme), trop riche en potassium.

Pour tout savoir sur le sel et ses bienfaits, découvrez les ouvrages consacrés à cette thématique ou contactez-nous.

Haut de page