Article du Docteur Laurent Schwartz sur le cancer.

Le cancer, une maladie métabolique .

Le Docteur Laurent Schwartz, oncologue, a une approche métabolique du cancer et s’appuie sur les travaux révélés par le Docteur Otto Warburg en 1926. Voila bientôt un siècle que nous connaissons le dysfonctionnement métabolique des cellules qui provoque le cancer.
Pour tendre vers une guérison, il met en avant l’absorption de molécules connues et simples telles que :

  • l’acide lipoïque
  • l’Hydroxycitrate de Calcium
  • le DMSO (diméthylsulfoxyde)
  • le Bleu de Méthylène
  • le Dioxyde de Chlore

Bonne lecture,

Laurent SCHWARTZ - 2019-12-05

Document fourni par : la chaîne YouTube “Cancer Therapy”

Site du Docteur Laurent SCHWARTZ : https://guerir-du-cancer.fr/
Les deux livres du docteur Laurent SCHWARTZ :

https://www.chimienaturelle.fr/nouveau-livre-la-fin-des-maladies/

 

 

 

 

https://www.thierrysouccar.com/sante/livre/cancer-un-traitement-simple-et-non-toxique-3342

 

 

 

En parfaite complémentarité, La Chimie Naturelle du Corps Humain démontre que la très grande majorité des pathologies sont d’ordre métabolique et met en évidence le soufre et le Calcium pour stimuler toute la chimie naturelle des cellules.
En 1926, les conclusions du Docteur Otto Warburg sont : “Des cellules cancéreuses se développent dans un milieu anaérobique et acide”.

A partie de cette phrase, il est alors primordial d’aborder les aspects suivants :

  • Comment est assurée la fonction “oxygène” dans les tissus et au niveau de la cellule pour comprendre son dysfonctionnement ?
  • Qu’est-ce qu’un Acide / qu’est-ce qu’une Base, moteur de la vie, équilibres et déséquilibres
  • Quels sont les rôles du Calcium dans le fonctionnement général du corps humain jusqu’au plus profond de la cellule ?
  • Quels sont les rôles du Soufre dans la chimie générale du corps ?

Pour répondre à ces questions vitales et comment stimuler NATURELLEMENT le fonctionnement vital de toutes vos cellules et tissus, achetez nos livres et formations.

La boutique

La formation

Voir ou déposer un commentaire

Nouveau livre : “La fin des maladies ?”

Un nouveau livre : La fin des maladies ?… Une approche révolutionnaire de la médecine.

Ce livre en dit très long sur la compréhension des maladies par la médecine actuelle.

En ce début d’année 2019, le Docteur Laurent Schwartz, oncologue, ose remettre en question le “dogme de la maladie”.

Le Dr Laurent Schwartz a consacré sa vie à l’étude du cancer et au soin des malades, en France et aux États-Unis. Après son précédent ouvrage à succès “Cancer : un traitement simple et non toxique, voici le récit de son parcours et de ses découvertes cruciales qui remettent fondamentalement en cause notre manière de considérer et de soigner les maladies.

Le docteur Laurent Schwartz a consacré sa vie à l’étude du cancer et au soin des malades, en France et aux États-Unis. Cet essai est le récit de son parcours et de ses découvertes cruciales, qui re­mettent fondamentalement en cause notre manière de considérer et de soigner les maladies.

S’inspirant des travaux du Prix Nobel de médecine Otto Warburg, Laurent Schwartz analyse les mécanismes cellulaires et leur dérè­glement. Ses recherches montrent que le développement des tu­meurs passe par un changement du fonctionnement de ces petites usines à énergie qui vivent dans chacune de nos cellules : les mito­chondries. En particulier, la décomposition du sucre par fermenta­tion est identifiée comme centrale. Cet aspect du cancer, bien qu’il ait fait l’objet de nombreuses études, n’avait encore jamais donné lieu à des traitements.

Cette découverte révolutionne l’approche du cancer et des ma­ladies. Loin d’être un adversaire redoutablement intelligent ou d’incarner le combat du Bien et du Mal, le cancer serait une simple erreur d’aiguillage. Et ce sont des milliers de patients incurables qui font, aujourd’hui, le pari d’une approche différente de la mala­die. Des points communs apparaissent d’ailleurs entre le cancer et la maladie d’Alzheimer, voire celle de Parkinson. Encore soignées par des spécialistes différents aujourd’hui, ces pathologies recevront demain les mêmes traitements.

Pour des milliers de patients incurables, cette nouvelle manière de comprendre le vivant et les maladies constitue un pari et un formidable espoir.

Date de parution : 10/04/2019
Éditions : Les liens qui libèrent
ISBN : 979-10-209-0705-9
192 pages

 

Laurent Schwartz est un cancérologue de renom, formé à l’université de Stras­bourg et à Harvard. Longtemps détaché à l’École polytechnique, il y a créé un groupe pluridisciplinaire pour l’étude du cancer et la recherche de traitements non toxiques. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont le best-seller Cancer : un traitement simple et non toxique (Thierry Souccar éditions).

Vraiment un excellent livre… et pour aller encore plus loin, comprendre et apprendre les grands désordres métaboliques et leurs pathologies, suivez notre formation pour appréhender concrètement les désordres de santé et déterminer leurs solutions.

La formation

 Voir ou déposer un commentaire

Du Soufre contre le vieillissement des cellules.

Des chercheurs ont réussi à inverser le vieillissement de cellules humaines.
— Eric Cabanis AFP.
(source : https://www.20minutes.fr/sante/2320971-20180814-vieillissement-chercheurs-reussi-rajeunir-cellules-humaines).

La science a-t-elle fait un pas de plus vers la jeunesse éternelle ? Pas tout à fait mais la découverte de chercheurs de l’université d’Exeter (Royaume-Uni) laisse espérer un meilleur traitement des pathologies liées à l’âge.

Les scientifiques ont en effet montré les bienfaits du sulfure d’hydrogène (H2S) en laboratoire. Cette molécule gazeuse aurait un effet bénéfique sur les cellules, dont le fonctionnement se dérègle avec l’âge, expliquent les auteurs de l’étude publiée en juillet  dernier (2018) dans la revue Aging.

Du sulfure d’hydrogène pour revigorer les cellules.

Le sulfure d’hydrogène aide l’organisme à lutter contre le vieillissement et la sénescence des cellules, c’est-à-dire leur incapacité à se diviser et donc à fonctionner correctement. Or, avec l’âge, le taux d’H2S dans le sang diminue. Mais attention car, en forte quantité, la molécule à l’odeur désagréable de soufre est toxique.

Pour la réintroduire et restaurer un bon contrôle génétique cellulaire, il faut donc utiliser le sulfure d’hydrogène en dose limitée et au sein même des mitochondries, les usines génétiques des cellules, précise Futura. C’est ce qu’ont fait avec succès les chercheurs britanniques.

En freinant ainsi l’accumulation de cellules sénescentes, les spécialistes espèrent à terme lutter contre les maladies propres au vieillissement cellulaire. Et notamment dans les tissus cardiaques et vasculaires, où un recul de la sénescence permettrait de faire diminuer les dangers de troubles cardiovasculaires.

Vraiment génial, ces chercheurs ont clairement mis en évidence ce que la Chimie Naturelle du Corps Humain affirme depuis 2009 (bientôt 10 ans !!), date de la création de la première pierre de soufre de massage : le soufre est une clé fondamentale de la chimie de la vie pour améliorer et conserver durablement sa santé en stimulant le fonctionnement des cellules jusqu’à l’ADN.

Un simple massage sur votre peau sèche avec la pierre de soufre “Le Deucalion” composée 100% de soufre, permet de déposer une fine pellicule de soufre sur votre peau.
Les atomes de soufre vont ensuite pénétrer jusqu’au plus profond de vos cellules tout en stimulant l’oxygénation profonde tous les tissus, organes, cellules qu’ils traverseront.
Vous comprendrez qu’il est beaucoup plus simple pour vous d’apporter des atomes de soufre localement grâce à la pierre de soufre “Le Deucalion’ que de reproduire cette expérience en introduisant du Sulfure d’Hydrogène (du soufre + de l’Hydrogène) au cœur de vos cellules.

Maintenant vous connaissez un des grands secrets pour vieillir moins vite sachant que toute mort avant 120 ans est une mort prématurée comme le dit si bien le Docteur Frédéric SALDMANN.

Pour découvrir maintenant la solution pour prendre soin de vous de la tête au pieds cliquez –> ICI

Et puis pour aller encore plus loin, suivez notre formation pour comprendre définitivement la très grandes majorité des désordres de santé et leurs apporter des solutions naturelles.

Chimie-naturelle - couverture livre Sciences Naturelles Santé et VieJe commande

 Voir ou déposer un commentaire

Le sel est indispensable pour les diabétiques et les autres.

Une étude très intéressante sur le rôle du Sodium dans la digestion du sucre.

Cette étude concerne le cas de patients obèses diabétiques qui ont recours à la chirurgie bariatrique. Cette opération consiste à diminuer le volume de l’estomac et à raccorder ce nouveau volume à l’intestin grêle sans passer par le duodénum.
Suite à cette intervention, on constate une réduction significative de leur indice glycémique.
Les investigations scientifiques mettent alors en lumière le rôle essentiel du Sodium présent dans la bile.
Découvrez dans cet article, les révélations concernant le sodium.

Bonne lecture.

Diabète : le sodium favoriserait l’absorption du glucose dans l’intestin.
— Eric Cabanis AFP.
(source : https://mobile.francetvinfo.fr/sante/decouverte-scientifique/le-sodium-favoriserait-l-absorption-du-glucose-dans-l-intestin_1337879.amp).

Les patients obèses diabétiques qui ont recours à la chirurgie bariatrique voient leur indice glycémique réduire rapidement après l’intervention, indépendamment de toute perte de poids. Certains patients devenus diabétiques au fil de plusieurs décennies (diabète de type 2) ont ainsi pu abandonner leurs traitements quelques semaines après l’opération.

Une nouvelle publication scientifique vient éclairer la situation d’une lumière très inattendue. Selon ses auteurs, elle pourrait conduire à de nouvelles préconisations diététiques pour l’ensemble des diabétiques.

La chirurgie “by-pass” consiste à réduire par dix la partie de l’estomac qui reçoit les aliments, soit par la pose d’agrafes, soit en réalisant une découpe de l’estomac. Cette petite poche d’estomac est directement reliée à l’intestin. Le reste de l’estomac, qui continue à produire des sucs digestifs, est également relié à l’intestin, pour aider à la digestion. L’objectif est d’atteindre rapidement la satiété, sans trop perturber l’assimilation des nutriments. Ce type de chirurgie non-réversible est de plus en plus proposée aux patients obèses diabétiques. L’objectif premier est de réduire le taux de cellules graisseuses, car celles-ci produisent des molécules inflammatoires favorisant la résistance à l’insuline (les cytokines). Mais des travaux menés depuis le début de la décennie montrent que la correction du diabète s’initie quelques jours seulement après la sortie de l’hôpital… c’est-à-dire avant même la perte de poids. Le phénomène, intriguant, fait l’objet de nombreuses recherches. De récents travaux français ont ainsi mis en évidence, chez la souris, l’un des mécanismes vraisemblablement en jeu dans le cas du by-pass gastrique : l’intestin nouvellement remodelé détournerait le glucose alimentaire et sanguin pour sa propre consommation. Un nouveau mécanisme pourrait être identifié par une équipe de recherche, coordonnée par le chercheur lillois François Pattou. Des by-pass ont été réalisés sur des “mini-porcs” (dont la physiologie digestive, proche de celle de l’homme, est bien connue des biologistes). Ils ont découvert après une chirurgie by-pass, que le glucose ne franchit la paroi intestinale pour pénétrer dans l’organisme que dans la partie basse de l’intestin, et uniquement après avoir été mélangé à la bile. Ce liquide digestif, sécrété par le foie, se concentre dans la vésicule biliaire, à la sortie de l’estomac.

En cas de by-pass gastrique, le mélange de bile et de sucs digestifs n’interagit avec le glucose qu’au niveau du point de raccord avec l’intestin.

L’absorption de sucre dépendrait simplement de la présence… de sodium !

En menant leurs expériences sur le mini-porc, les chercheurs ont découvert qu’il était possible de forcer l’absorption du glucose dans la partie haute de l’intestin. À en croire les données de leur étude, la recette est simple : ajouter du sodium au repas des animaux. Le même sodium qui entre dans la composition… du sel (chlorure de sodium).

D’autres expériences semblent confirmer que la majorité de l’absorption du glucose, par l’intestin, est habituellement liée à la présence de sodium dans nos sucs digestifs.

Source : Bile Diversion in Roux-en-Y Gastric Bypass Modulates Sodium-Dependent Glucose Intestinal Uptake. Baud et al, Cell Metabolism, publication avancée en ligne du 25 février 2016. doi:10.1016/j.cmet.2016.01.018

Cette découverte pour les diabétiques ayant subi une intervention bariatrique est fondamentale. Ce mécanisme chimique autour du Sodium est également vrai pour tout le monde. Il rejoint les recommandations générales de la Chimie Naturelle du Corps Humain concernant l’importance du sel marin (Chlorure de Sodium) pour la santé, seul aliment qui assure l’apport en Sodium :

Donc mangez du sel marin naturel, celui que vous voulez (Noirmoutier, Guérande, Oléron…)
mais surtout mangez du sel !!!

Pour comprendre l’importance vitale du sel pour votre santé, lisez cet article :  Le sel, un aliment naturel vraiment vital.