Archives de catégorie : Non classé

Covid19 et nouveaux vaccins.

Covid19 et nouveaux vaccins.

Depuis le samedi 26 décembre 2020 et les nouveaux “vaccins” dont celui mis au point par BioNTech (https://biontech.de) en collaboration avec Pfizer est arrivé en France. Celui de Moderna arrivera plus tard.

BioNTech/Pfizer et Moderna ont choisi une nouvelle technologie issue de la thérapie génique, dite de l’ARN messager (ARNm). Cette technologie n’a encore jamais fait ses preuves et nous n’avons aucun recul en terme d’efficacité et d’effets secondaires.
C’est la première fois que le “principe actif” d’un vaccin va pénétrer à l’intérieur de la cellule pour profiter de son fonctionnement général en piratant sa machinerie interne.
Et oui, on n’est vraiment très loin des méthodes technologies traditionnelles qui consistent à injecter des souches de virus atténuées pour provoquer les défenses immunitaires.

Réflexion sur le mot vaccin, d’après la définition de l’OMS :

Vaccins

OMS

Un vaccin est une préparation administrée pour provoquer l’immunité contre une maladie en stimulant la production d’anticorps. On trouve dans les vaccins des suspensions de micro-organismes inactivés ou atténués, ou des produits ou dérivés de micro-organismes. L’injection est la voie d’administration la plus courante, mais certains vaccins sont donnés par voie orale ou en pulvérisations nasales.

OMS définition vaccin

Source : https://www.who.int/topics/vaccines/fr/

Nous pouvons affirmer que les solutions proposées par BioNTech/Pfizer et Moderna sont loin d’être des vaccins traditionnels.
Elles
sont des piqures de thérapie génique.

Cela explique peut-être pourquoi il a été élaboré aussi vite sans vraiment suivre tout le protocole de tests d’un vaccin traditionnel.

La thérapie génique.

La thérapie génique est connue depuis une vingtaine d’années et très promue par l’AFM (Association Française contre les Myopathies) grâce au Téléthon.
Jusqu’à aujourd’hui, ce type de thérapie était utilisée exclusivement pour des personnes malades atteintes de maladies génétiques. Il existe près de 8.000 maladies rares qui concernent 3 millions de personnes en France. Il existe une trentaine d’essais cliniques financés par les dons du Téléthon concernant des maladies rares des muscles, de la vision, du sang de la peau et du cerveau.

Principe général de fonctionnement du vivant, de l’ADN à la protéine.

L’ADN génère l’ARN qui créée les différentes protéines grâce au Ribosomes.

ADN ARN Protéine

Principe général de l’injection ARN messager du virus.

La technologie “ARN Messager” utilisée contre la Covid-19 est donc composée d’un fragment d’ARN du virus. Après l’injection, cet ARN Messager entourée de nanoparticule lipidiques va pénétrer dans le cytoplasme des cellules saines afin de synthétiser grâce aux ribosomes la même protéine “Spike” ou “Spicule” située à la surface du virus. Le système immunitaire doit ensuite apprendre à reconnaître cette protéine étrangère pour générer des réponses immunitaires, sous la forme d’anticorps et de réponse cellulaire.

Le principe général consiste donc à pirater et à forcer des cellules saines à fabriquer un protéine étrangère : la même protéine qu’à la surface du virus.
Ces cellules sont donc altérées le temps que le système immunitaire les identifie et les détruise.
Il n’y aura en théorie aucune modification génétique profonde au niveau de l’ADN car cet ARN messager ne pénètrera pas dans le noyau des cellules saines.

Pour faire court, on transforme des cellules saines en pseudo-virus pour provoquer le système immunitaire.

(lecture article INSERM : https://presse.inserm.fr/les-vaccins-a-arnm-susceptibles-de-modifier-notre-genome-vraiment/41781/)

Avantages et inconvénients.

avantages1 – avantages
Principe simple et rapide à produire.
Très immuno-gènique : bonne réaction immunitaire.
Pas besoin d’adjuvants (sels d’aluminium, et/ou sels de mercure) pour stimuler la réponse immunitaire.
Présenterait moins de risques d’effets secondaires.

2- inconvénientsinconvénients
Ce genre de thérapie génique n’a jamais été déployée à très grande échelle chez l’Homme : jamais autorisée ni commercialisée.
Éthique et  gestion des risques sanitaires.
Tolérances mal connues à court, moyen et long termes : toxicités génétiques.
L’efficacité n’a pu être évaluée chez les jeunes de moins de 16 ans et les plus de 75 ans.
L’efficacité sur la transmission virale n’a pas été évaluée.
L’efficacité en fonction des mutations potentielles du virus n’a pas été évaluée.
Durée de protection immunologique inconnue.
Mise au point et fabrication industrielles complexes et délicates.
Contraintes logistiques  et conditions de stockage : -80°C car l’ARN est fragile.

Conclusions.

La Chimie Naturelle du Corps Humain ne voit pas cette injection comme un vaccin traditionnel mais comme de la thérapie génique pure.
L’utilisation du mot “vaccin” peut donc apparaitre comme un abus de langage et un abus de confiance.
L’idée originale d’inoculer l’ARN Messager du virus pourrait sembler génial sur le papier mais il apparait que cette technologie est vraiment trop récente donc très mal-connue en terme de toxicité génétique et d’efficacités diverses sans évoquer la dimension éthique.
Sur un plan stratégique de la recherche, cet épisode pandémique à dimension planétaire est une excellente occasion pour tester cette nouvelle technologie à très grande échelle en espérant qu’il n’existe aucun dessein derrière cette expérimentation (économique, mutations génétiques, infertilité…) .

Une fois de plus l’Homme joue les apprentis-sorciers !!

Et pourtant il existe de nombreuses solutions sérieuses pour fortifier les terrains biologiques, vitamines C & D, le zinc, le cuivre, de la phytothérapie : Artémisia  et Ravintsara ainsi que des molécules bien connues telles que l’Hydroxychloroquine (Professeur Didier Raoult), l’Ivermectine… mais il parait que ce n’est pas de la science !!!

Sans oublier la pierre de soufre pour stimuler et Pierre de soufre "Le Deucalion"renforcer la première barrière immunitaire : le biofilm présent sur toutes les parois des voies respiratoires.

D’autre part au 28/12/2020, sur 67.000.000 de personnes en France, voila les statistiques disponibles, toutes catégories d’ages confondues.
(Source : https://www.santepubliquefrance.fr)

Cas
2 562 646
Décès
63 109

Impossible de trouver les taux de létalité et de mortalité.
D’après le Docteur Fouché (reinfocovid) le taux de létalité est de 0.5% ce qui veut dire que 99.5% des personnes testées positives ne meurent pas de la Covid-19.
Cette maladie n’est donc pas très grave au final…  !!!

Sommes-nous en train de vivre un changement de paradigme scientifique à marche forcée sous la dictature des statistiques ?

Mieux comprendre la gestion de la pandémie.

Réinfo-Covid : Bilan avec le Dr.Louis Fouché.

Covid-19 : le vaccin ne va pas nous sauver tout de suite, voici pourquoi

BONUS : “MAL-TRAITÉS”, le documentaire sur la Covid-19 à voir d’urgence

Voir le documentaire : mal-traités

Pierre de soufre & Covid19

Voir ou déposer un commentaire

Bonne Année 2021.

Podcast.

Formulaire général.

** 1ère partie : utilisations de la pierre de soufre et du plâtre de Paris.

La pierre de soufre.

Avez-vous donné un petit nom à votre pierre de soufre, si oui, lequel ?

Le plâtre de Paris.

** 2ème partie : pour aller plus loin....

Dîtes-moi dans quels aspects de votre vie puis-je vous accompagner...

Sous quelle forme ?

** 3ème partie : vos informations.

** 4ème partie : acceptation RGPD.

** 5ème partie : enregistrer votre formulaire.