L’agueusie et l’anosmie dans le Covid long.

Le Covid long est très souvent générateur de nombreux maux telles que : perte de l’odorat ou anosmie, perte du goût ou agueusie, fatigue accentuée, douleurs thoraciques, diminutions oculaires, pertes des capacités pulmonaires, jusqu’à des perturbations d’ordre neurologique ou cognitif : concentration, mémoire…

Nous allons traiter les sujet d’agueusie et d’anosmie.

Tout se joue dans la fente olfactive.

Cette fente située au niveau du nez est chargée de guider l’air inspiré jusqu’à l’épithélium olfactif.

L’épithélium olfactif est composé de cils qui permet la détection des molécules odorantes contenues dans l’air inspiré sous forme d’ondes électromagnétiques. Les cils vont transmettre les informations aux neurones olfactifs puis au bulbe olfactif avant d’arriver au cerveau.

Lors d’une infection au Covid, des cils se retrouvent détériorés ainsi que des neurones olfactifs et la chaine nerveuse est largement perturbée qui se traduit par une modification ou une disparition du goût ou de l’odorat.

L’agueusie : perte de goût.

Définition générale de l’agueusie : perte partielle ou complète du goût.

Etymologie : préfixé par le privatif ‘a-‘ la racine ‘gueusie’ issu du grec ancien qui veut dire ‘goût’ .

Le mot ‘agueusie’ signifie la perte partielle ou complète du goût. 
Pour la médecine générale, l’agueusie fait partie de la famille des troubles du goût dysgueusies quantitatives qui regroupe l’hypogueusie (diminution du goût) ou l’hypergueusie (augmentation du goût).
Dans le cas de patient qui ont une altération du goût, il s’agit de dysgueusies qualitatives.

Dans la majorité des cas d’agueusie, les personnes déclarent avoir une sensation de mâcher carton ou du papier lorsqu’ils mangent.

Les causes de l’agueusie.

Avant la pandémie de Covid19 et le Covid Long l’agueusie était assez rare.

Les causes peuvent être d’origines médicamenteuses, d’infections virales ou bactériennes, troubles du système endocrinien, certaines maladies auto-immunes ou dégénératives, carence de zinc…
Certaines opérations chirurgicales peuvent occasionner des lésions altérant ainsi la perception du goût.

D’une façon générale l’agueusie est une perturbation mineure ou majeure du système nerveux responsable de la détections des saveurs.

Dans de nombreux cas le perte de goût est une suite de la perte de l’odorat appelée anosmie.

L’anosmie : perte de l’odorat.

Etymologie : préfixé par le privatif ‘a-‘ la racine ‘osmế‘ issu du grec ancien qui veut dire ‘odeur’.

Depuis la pandémie au Covid19 et ses conséquences appelées Covid long, l’anosmie est beaucoup plus fréquente.

Il existe plusieurs stade de perte de l’odorat : de la simple perturbation à une disparition totale de la perception des odeurs. 

Les dysosmies correspondent à une perte partielle de l’odorat. Les odeurs sont ainsi mal reconnues : on peut ainsi mélanger les odeurs de chocolat avec celles du café.

La cacosmie correspond à un trouble très perturbant de l’odorat, car dans ce cas toutes les odeurs sont sont désagréables et totalement déformées..

L’’hyposmie correspond la reconnaissance des odeurs est correcte mais il faut une forte intensité.

Les origines de l’anosmie.

L’odorat est assuré par la cavité nasale qui est tapissée de capteurs olfactifs chargés de détecter les odeurs présentes dans l’air.

Les odeurs sous formes de signaux électromagnétiques ainsi captées sont transmises au bulbe olfactif puis au cerveau.

Quelles sont la cause principale de l’agueusie et de l’anosmie ?

D’une façon générale ces deux troubles du goût et de l’odorat sont dus à des contextes inflammatoires des muqueuses avec la dégradation partielle ou totale des cellules nerveuses chargées de captées les fréquences électro-magnétiques liées aux odeurs.

Emission sur LCP : « Perte de l’odorat, un trouble sous-estimé.« 

Cliquer sur l’image.